Anne Rosat s’empare de la Fête des Vignerons !

Retour aux actualités

Star du papier découpé, l’artiste du Pays-d’Enhaut Anne Rosat a créé une superbe œuvre inspirée de la Fête des Vignerons 2019. Elle est exposée dans le hall de l’Hôtel des Trois Couronnes à Vevey.

On ne voit que lui, au centre du tableau: un vaste et accueillant cœur fait de mille couches de papier doré. De papiers dorés, plutôt: doré clair, ou rosé, ou argenté, ou jaune, plus ou moins épais, plus ou moins brillants. Autour du cœur, deux grappes de raisin que l’on imagine mûres, et juteuses, poisseuses de soleil, et deux étourneaux, filant droit vers le ciel en tenant dans leur bec la couronne tressée des vignerons de la Fête. Pas de doute: nous sommes à la fois chez Anne Rosat, dont le cœur est depuis toujours la marque de fabrique, la signature artistique, et dans l’univers de la Fête des Vignerons, dont l’affiche 2019 est peuplée d’étourneaux, de papillons et autres acteurs de la vigne.

Les traditions, elle s’y connait: depuis cinquante ans, Anne Rosat, élégante bruxelloise devenue en 1958 Damounaise par amour d’un antiquaire, se plonge dans le folklore et l’imagerie de son pays d’adoption. Institutrice passionnée, elle se lance en 1969 dans l’art du papier découpé – à la main exclusivement! – et revisite avec autant de talent que de succès motifs paysagés, animaliers, floraux et autres scènes de la vie locale. Artiste reconnue – elle compte un Carré Hermès à son actif – , ses découpages, qui figurent dans de nombreuses collections et musées en Suisse et à l’étranger, ont clairement relancé l’intérêt tant du public que des collectionneurs pour cet art traditionnel.

«Le cœur est central chez l’homme, explique-t-elle. Tout part de là. D’un point de vue symbolique, s’il n’y a pas de cœur, il n’y a rien. Et pour moi, la Fête des Vignerons est très liée au cœur… Elle se fait «à cœur joie», «de bon cœur», on a «le cœur à la Fête», etc.» Quant au doré, elle l’aime depuis toujours. «Le doré, et toute la gamme des dorés, est festif, vivant et gai. Si elle s’est emparée avec bonheur de la Fête des Vignerons, c’est par amour des traditions, justement. «Ce sont les traditions qui nous maintiennent, assurent la transmission vitale de générations en générations. Elles sont la mémoire, toujours renouvelée, des peuples. Elles sont ce qui reste des Anciens, de l’éducation de nos pères.

Elle a trouvé «très beau» le spectacle de la Fête des Vignerons 1999, le seul qu’elle ait vu. «Quelle région magnifique que Lavaux! A la fois le lac, les montagnes, quel cadeau de la nature! En Belgique, mon pays natal, il y a aussi certaines traditions très anciennes qui se perpétuent, comme l’Ommegang de Bruxelles, une longue procession historique qui date du 14e siècle. J’aime aussi beaucoup les désalpes, qui me mettent la larme à l’œil. J’y emmène tous mes amis de passage!» Elle constate avec intérêt un «retour à la terre, aux produits naturels» dans notre société. Quant au papier découpé, elle est ravie d’avoir contribué au regain d’intérêt pour cette discipline artistique. «Le Pays d’Enhaut s’est un peu attribué le papier découpé. Mais c’est une tradition mondiale. Quand j’ai commencé, en 1969, nous étions peu à le pratiquer. Aujourd’hui, certains ont passé au laser. C’est dommage, cela va contre les valeurs véhiculées par cet art, à mon sens.»

Anne Rosat

Installée avec son mari dans une des plus anciennes maisons des Moulins, près de Château d’Oex, Anne Rosat est très investie au niveau humanitaire. Elle a créé et présidé de 2001 à 2014 à Bruxelles le «Fonds Anne et Aloïs Rosat-Colin» qui venait en aide à des populations scolaires de milieu multiculturels défavorisés et de jeunes handicapés. Depuis plus de dix ans, elle s’investit au Burkina-Faso pour l’éducation des filles et le financement d’activités génératrices de revenus pour les femmes des hameaux de brousse. Du cœur, au propre comme au figuré, encore et toujours.

Le tableau d’Anne Rosat est exposé dans le hall de l’Hôtel des Trois Couronnes à Vevey. A ses côtés, trois objets d’art de la Griffe des Artisans de la Fête des Vignerons: le pendentif du bijoutier de Vevey Markus Kunz, les foulards peints sur soie de Luna Ribès et la boîte à musique «Ranz des Vache» de la maison Reuge à Ste-Croix.


Texte: Isabelle Falconnier. Photos: DR

Hôtel des Trois Couronnes. Rue d’Italie 49, 1800 Vevey.
Informations auprès de l’artiste: mail [email protected] ou T +41 26 924 69 33