Et Daniele présenta le spectacle aux acteurs-figurants

Retour aux actualités

Et Daniele présenta le spectacle aux acteurs-figurants

Plus de 4000 acteurs-figurants se sont pressés à Puidoux toute la journée dimanche 28 octobre pour écouter la première présentation complète du spectacle de la Fête 2019.

«Mais comment je vais rentrer au Tessin ce soir, moi!?» Il neige sur Puidoux ce dimanche matin 28 octobre lorsqu’un Daniele Finzi Pasca taquin et ému investit la scène montée dans la vaste salle du Forestay à Puidoux pour saluer et conquérir son public du jour: quelques 4000 acteurs-figurants et actrices-figurantes, sur les quelques 5500 inscrits en totalité, qui ont répondu présents à l’invitation de la Fête des Vignerons à venir écouter la première présentation complète du spectacle dont ils seront les interprètes l’été prochain.

Dès 7h, l’équipe d’organisation et les bénévoles se sont activés pour installer un bon millier de chaises dans la salle, préparer les machines à café et les piles de magazines de la Fête. Une première session de présentation à 9h, puis trois autres, identiques, à 11h, 14h et 16h: le peuple de la Fête, venus des villages environnant, de Vevey, du Chablais, de la Veveyse, de Lausanne et de Fribourg s’est succédé par vagues immenses, disciplinées et joyeuses tout au long de la journée, couples, familles, jeunes et anciens, impatients d’en découdre et de commencer à vivre pour de bon ce dont ils rêvent depuis des mois ou des années.

A Blaise Duboux, vigneron à Epesses, Conseiller de la Confrérie en charge du département de la production du spectacle, et François Murisier, oenologue, Conseiller honoraire et président du conseil artistique, l’honneur de saluer la foule, d’annoncer les premières répétitions à la salle du Forestay, l’application qui fournira toutes les informations nécessaires aux acteurs-figurants, et de présenter les six chef et cheffes de troupes, tous vignerons et membre du Conseil de la Confrérie. Très attendu, applaudi tout autant, Daniele Finzi Pasca entame une présentation de la vingtaine de tableaux du spectacle, qui s’ouvrira et se terminera sur la saison des vendanges. Pêle-mêle, les acteurs-figurants apprennent qu’ils porteront des oreillettes, que chacun de leurs costumes est unique, qu’ils devront apprendre à se déplacer rapidement, qu’un expert de la marche synchronisée viendra du Japon, qu’il y aura un écran géant sous leurs pieds… mais «chut», maestro Finzi Pasca tient à garder le mystère! Entre deux sessions de présentation, les chefs de troupes se tiennent à disposition dans le hall d’entrée. Ils ont enfilé le t-shirt destinés aux acteurs-figurants dont l’inscription «Je peux pas, j’ai répèt’» annonce la couleur pour les prochains mois. A la sortie des présentations, l’on se presse, s’inquiète, s’impatiente autour d’eux. « Elles commencent quand, les répétitions? Les costumes, on les lavera comment ? Au fond de la salle, reprenant son souffle avant la prochaine vague de figurants, Daniele Finzi Pasca pose en photo avec une famille de Chardonne, toute entière engagée dans la troupe de la St-Martin. Mission accomplie: couples, familles, jeunes et anciens repartent le sourire aux lèvres. « La Fête commence!» La pluie a remplacé la neige. Avant de revenir, Daniele peut repartir vers le Tessin.

Isabelle Falconnier