La Fête fait de l’œil aux cantons suisses

Retour aux actualités

La Fête fait de l’œil aux cantons suisses

Tous les cantons de Suisse ont accepté l’invitation de la Fête des Vignerons, qui, pour la première fois de son histoire, propose des Journées Cantonales. C’est que l’événement inspire les gouvernements cantonaux.

La Fête des Vignerons inspire les cantons suisses: ils ont tous répondu présents à l’invitation lancée par l’Abbé-Président François Margot et le Directeur Exécutif de la Fête, Frédéric Hohl. Par reconnaissance envers la Confédération qui a déposé la candidature de la Fête au patrimoine culturel immatériel mondial de l’UNESCO, le souhait s’est naturellement imposé de rendre hommage au lien ainsi tissé entre la tradition veveysanne et la Confédération. Du coup, bingo, chacun des jours de représentations sur la place du Marché, entre le 18 juillet et le 11 août, sera dédié à un canton, voire plusieurs dans le cas où certains se sont regroupés pour l’occasion.

«Vevey sera la capitale de la Suisse»

Chaque délégation cantonale sera accueillie à la gare de Vevey par la Confrérie des Vignerons. L’avenue Paul- Cérésole, qui mène à la place du Marché, sera habillée chaque jour aux couleurs du ou des cantons à l’honneur. Après un cortège à travers les rues de la ville, les cantons donneront l’ambiance de la Ville en Fête, amenant leurs traditions culturelles, spécialités gastronomiques, groupe de musiques, troupes de théâtre ou animations de jeunesse, sans oublier les représentants de leurs activités viticoles. «L’été prochain, Vevey sera la capitale de la Suisse, se réjouit François Margot. Chaque canton y enverra une ambassade populaire, festive, culturelle, viticole, liée à son terroir et ses traditions. Mais sans les codes politiques formels habituels. Le besoin d’enracinement contemporain est réel et cet enthousiasme de tous les cantons suisses pour la Fête s’en fait l’écho. Les cantons ont envie de donner foi à un événement romand dans un élan de sensibilité confédérale.»

Depuis 1865

Une sensibilité qui n’a eu de cesse de se développer. «Depuis la Fête de 1865, les cantons sont présents dans le spectacle, explique Sabine Carruzzo, historienne de la Confrérie des Vignerons. Dès 1819, la Fête intègre le corps des Cent Suisses pour montrer son attachement à la patrie. Au cours du temps, la Fête, qui a toujours été un évènement d’importance nationale et internationale, jamais une fête du village, a toujours souligné son aspect de Fête patriotique d’une manière ou d’une autre. Dans le contexte des grandes expositions nationales du 19e siècle, cet aspect comptait beaucoup aux yeux des visiteurs internationaux qui débarquaient à Vevey en bateau ou en chemin de fer. Lors de la Fête de 1977, cela a été l’occasion d’intégrer le canton du Jura de manière un peu militante, alors que le vote national ne s’est tenu qu’en 1978…»

Une évidence

Pour tous les cantons, la participation à la Fête était une évidence. «La Fête des Vignerons est un événement marquant, témoin d’une riche culture viticole certes spécifique à Lavaux, mais également marquante dans tout l’Arc lémanique et plus globalement pour la Suisse et son histoire. C’est donc un honneur pour la République et canton de Genève que de pouvoir s’associer à cette célébration», explique Jean-Luc Chopard, chef du protocole à la Chancellerie du canton de Genève, en charge de l’organisation de l’événement en collaboration avec l’Office de promotion des produits agricoles genevois (OPAGE) et l’Office cantonal de la culture et du sport. «La tenue des journées cantonales organisées dans le cadre de cette édition de la Fête des Vignerons confère une dimension fédérale plus marquée à cet événement. Genève s’y associe pour célébrer ses liens confédéraux et montrer son attachement à son patrimoine, son terroir et sa riche culture viticole.»

«Une bonne manière de faire connaître les différents cantons»

Pour le canton de Neuchâtel, canton «viticole», cela «faisait sens» de participer, et cette invitation est «un honneur auquel le Conseil d’Etat avait à cœur de répondre», explique Dominique Guyot au nom de la chancellerie d’Etat. Fribourg, associé depuis toujours à la Fête par la présence des armaillis, et présent en 1999, tout comme en 2019, au Jardin Doret avec un espace propre durant toute la Fête, a «évidemment» répondu présent pour les Journées Cantonales 2019. «Ce concept est une bonne manière de faire connaitre les différents cantons au public de la Fête, se réjouit Danielle Gagnaux- Morel, chancelière d’Etat, en charge de la coordination des opérations avec l’Association Fribourgissima Image Fribourg, les Armaillis de la Fête des Vignerons et Terroir Fribourg. Cela les valorise et amène du contenu intéressant à la Fête. La présence de tous les cantons à Vevey est une bonne nouvelle et confirme sa dimension nationale!»

Les Vaudois aussi à l’honneur

Si le canton de Vaud a de son côté «souri à l’image du canton de Vaud hôte d’honneur… du canton de Vaud», son Département de l’économie, de l’innovation et du sport (DEIS), département en charge du projet, se réjouit d’organiser les festivités de la journée finale de la Fête, le 11 août 2019. «La Fête des Vignerons est un événement unique, rare, et dont l’évolution est bien particulière: en 1999, personne n’a réservé un billet par internet pour y assister, explique son porte-parole Denis Pittet. Ainsi, la Fête est-elle immuable mais elle change aussi et doit se réinventer et réapparaître dans une modernité qu’elle découvre elle-même tous les 25 ans environ. C’est un sacré challenge. Un challenge d’occuper à coup sûr le devant de la scène, mais 4 ou 5 fois par siècle. C’est sans doute unique au monde. Aux yeux des Autorités, il ne fait pas un pli que d’une façon ou d’une autre, ces dernières doivent en être. Nous y serons donc avec joie et fierté, Vaudois au milieu d’un événement on ne peut plus… vaudois!»

Présences alémaniques

Côté alémanique, le canton de Thurgovie a réservé un train spécial qui transportera 800 personnes à Vevey le 5 août, et prépare une cuvée spéciale Fête des Vignerons du cépage typique de la région, le müller-thurgau. «La Fête est une fête culturelle entretenue depuis des siècles et qui rayonne sur toute la Suisse, et donc une belle vitrine pour promouvoir notre région et nos vins», explique Walter Hofstetter, chef du Service d’Information du canton et membre du Comité d’Organisation de la présence à Vevey. Les zurichois se montrent tout aussi enthousiastes. «Le modèle suisse fonctionne parce que l’on se connaît, se comprend et se fait confiance au-delà des frontières cantonales et linguistiques, salue Andreas Werner Melchior, porte-parole du gouvernement. Ces Journées cantonales sont ainsi les bienvenues! La Fête des Vignerons, avec son originalité et sa tradition, est une excellente occasion pour le canton de Zurich de se présenter en Suisse romande avec sa diversité, de se faire de nouveaux amis et, si possible, de surprendre le public! Elle sera pour nous l’occasion de voir comment la tradition viticole se perpétue et se réinvente pour le futur.»

Tradition et innovation au programme

Pour tous, c’est l’occasion de présenter un visage personnalisé de leur canton. Thurgovie marquera sa présence par le slogan «Thurgovie — bien plus que des pommes». «Nous voulons montrer que la Thurgovie offre bien plus que de délicieuses pommes: une région de régal et de délassement dans un paysage intact, une vie culturelle multicolore, une agriculture innovante et en même temps une économie forte.» Le canton de Neuchâtel placera sa journée sous le thème «Vinnovation», contraction de «vin» et «innovation»: «Notre but est de présenter le canton par une programmation variée, composée d’une présence de nos vins et produits du terroir, d’ateliers dévoilant un panel de l’innovation dans notre canton, d’un cortège folklorique, d’une programmation culturelle diversifiée et d’animations pour enfants», commente Dominique Guyot. Zurich affrétera également un train spécial de 800 personnes composés de viticulteurs, fanfares et artistes en sus des autorités pour présenter la «diversité» du canton. «Zurich allie tradition et modernité. Le canton est autant un moteur économique et scientifique de la Suisse qu’un espace tranquille, voire contemplatif. Et surtout, Zurich est également un canton viticole. Nous aimerions transmettre tout cela dans un esprit décontracté. Notre participation à la Fête crée un pont précieux entre Zurich et Vaud, et nous sommes impatients de partager des expériences communes», déclare le président du Conseil d’Etat Thomas Heiniger.

Programmes variés pour le Valais et Genève

Le Valais affrète aussi un train spécial le 26 juillet pour déplacer Valaisannes et Valaisans en costume, conteurs et acrobates de cirque, musiciens modernes et traditionnels, artisans du goût et du vin, artistes et représentants des traditions vivantes, le tout sous la houlette de Valais Promotion et du metteur en scène d’origine valaisanne Stefan Hort. Genève imagine de son côté présenter «une Genève internationale, artistique, académique donc, mais également patriotique, sous le fil conducteur d’une mise à l’honneur des vins du canton ainsi que des différents produits issus du terroir genevois, encore trop méconnus au-delà des frontières cantonales», explique Jean-Luc Chopard.

Les investissements de chacun se comptant en centaines de milliers de francs, tous espèrent des retombées pour les années à venir, en attendant la prochaine Fête des Vignerons. Comme le résume bien le thurgovien Walter Hofstetter: «Nous espérons que notre présence à Vevey nous permette de nouer de nouvelles relations et que des amitiés naissent qui, par la suite, pourraient mener à des visites réciproques. Finalement, nous voulons édifier un pont entre l’est et l’ouest, entre le lac de Constance et le lac Léman!»


Texte: Isabelle Falconnier / adaptation de l’article du Magazine #2 par Anick Goumaz – Photos: © Confrérie des Vignerons