La tracteur Vevey, star de la Saint-Martin

Retour aux actualités

La tracteur Vevey, star de la Saint-Martin

Au cœur du tableau de la Saint-Martin, la Messagère de la Fête arrive sur un superbe tracteur de feu la marque Vevey. Un exemplaire de collection sorti des Ateliers Mécaniques en 1960 et entièrement restauré par Serge Diserens, vigneron à Villeneuve !

C’est en août 2018 que Serge Diserens, vigneron à Villeneuve à l’enseigne du Domaine des Moines, lauréat du concours de la meilleure Syrah du Monde en 2016, devient l’heureux propriétaire d’un tracteur du modèle 587 R, sorti en 1960 des Ateliers Mécaniques de Vevey, sous le label de feu la prestigieuse marque éponyme « Vevey ». Cela faisait des années que Serge Diserens cherchait un tel modèle : « Je suis très admiratif de l’histoire des Ateliers Mécaniques. Ils ont toujours été en avance sur leur temps. En 1946, ils développent les premiers prototypes de tracteurs électroniques déjà, dotés d’une perche rétractable reliée aux fils électriques autour des champs ! En 1962, ils arrêtent la fabrication de tracteurs, qu’ils faisaient à côté du reste depuis l’immédiat après-guerre, parce qu’ils avaient mis au point un système de transmission hydraulique révolutionnaire et que le marché ne suit pas…»

C’est à Sâles, chez un agriculteur du canton de Fribourg, via une petite annonce dans le journal Terre & Nature, qu’il trouve son tracteur. Réduit à l’état d’épave, trônant dans la paille, seul son moteur Perkins (« Un moteur anglais fantastique ! ») est en état de marche. Grâce au numéro de série, et aux archives des Ateliers Mécaniques, il apprend que son tracteur avait été commandé pour la sucrerie d’Aarberg.

Julie Masson

Serge Diserens passe plusieurs mois à le nettoyer, démonter, réviser, réparer, peindre, bichonner, pièce après pièce, joint après joint. Il dédie plus de 50 heures rien que pour retrouver la couleur originale du tracteur, grâce à quelques traces de peinture conservées sur le moteur. Bingo : le bleu pétrole d’origine orne désormais à nouveau fièrement les flancs de l’animal à quatre roues. « Chaque fois que j’avais dix minutes, le soir ou le week-end, j’allais dans mon garage ! »  Heureusement, sa femme Stéphanie Délarze, vigneronne à la tête du domaine de la Baudelière à Aigle, rencontrée lors de leur parcours commun à l’école de Changins, comprend et accompagne sa passion chronophage.

Au printemps dernier, la Fête des Vignerons 2019 approchant, il se dit que son tracteur ferait bonne figure dans l’arène aux 20’000 spectateurs. Il fait jouer son réseau de la Confrérie des Bourgeois Vaudois et de l’Abbaye des Echarpes bleues, fait passer le message via sa femme, actrice-figurante dans le spectacle. Bingo : à la fin du printemps, il reçoit un coup de fil de la Fête, qui souhaite vivement incarner une Saint-Martin aussi populaire qu’intemporelle. C’est de justesse qu’il termine la restauration de son engin pour la Première du spectacle! Mais depuis le début de la Fête, c’est ainsi au volant de son tracteur Vevey bleu pétrole d’époque, accompagné de Victor, son fils de 11 ans, que Serge Diserens fait son entrée dans l’arène, après 1h28 de spectacle, aux côtés de deux autres tracteurs de la troupe de la Saint-Martin. Suprême honneur : il tire le char sur lequel la Messagère Sofia Gonzalez. Championne de parathlétisme, fait son apparition avant de s’élancer, la crinière au vent, pour un tour de piste très acclamé. Une minute et trente-neuf secondes plus tard, retour en coulisses pour le Vevey bleu pétrole . « C’est court, mais c’est inoubliable ! »

La Fête terminée, le tracteur sera utilisé pour tirer son char à banc durant les vendanges ou pour transporter un autre bijou de mécanique collectionné par le vigneron vaudois : une réplique de 1957 d’un canon dit Napoléon avec lequel il parade au gré des invitations.

Isabelle Falconnier

Le deuxième tracteur Vevey de la Saint-Martin, rouge, appartient à Patrick Stettler, par ailleurs conducteur de la calèche de la Noce / Jean-Claude Durgniat