L’armée suisse au service de la Fête

Retour aux actualités

Aménagement de parkings, construction de l’arène, aide aux services médicaux: plusieurs bataillons de l’armée suisse apportent un soutien essentiel à la Fête des Vignerons.

Aussi discrète qu’efficace, sans faire de bruit, l’armée suisse apporte chaque année son aide à une centaine d’événements à travers tout le pays. «Toujours selon deux critères, explique le lieutenant-colonel Jean-Claude Gagliardi, de la division territoriale 1. L’engagement doit présenter un intérêt pour l’instruction et ne pas faire concurrence aux entreprises privées.» Parmi ces événements figure évidemment en 2019 la Fête des Vignerons, rendez-vous mythique et populaire par excellence.

«Nos soldats sont très motivés à l’idée d’aider la Fête. Pour eux, c’est un but, un totem, du concret, tout autre chose qu’un exercice et ils font le job», se réjouit le lieutenant-colonel, chef de l’engagement de l’armée à la Fête. Cette aide se répartit en plusieurs phases.

Elle a déjà commencé cet automne. Douze jours durant, à fin octobre, entre 20 et 25 soldats du Bataillon de génie 2 ont aménagé deux parkings géants à la sortie de l’autoroute, surplombant Vevey. «Ils ont tout fait de A à Z, du terrassement à l’aménagement du sol et de manière très rapide. L’avantage avec l’armée, c’est que les militaires peuvent travailler de 7h à 22h, alors que les entreprises ferment à 17h. Couvrant en partie les besoins de la fête, ces parkings contribueront à désengorger la ville. » Ensuite, du 13 au 22 février, c’est le Bataillon de génie 6 (une trentaine d’hommes) qui a aidé à construire la plate-forme sur pilotis, attenante à l’arène, qui abritera les Terrasses de la Confrérie.

  • Une oie et une enfant de la Saint-Martin en compagnie d'un soldat des troupes sanitaires durant la Fête 1999. Groupement des photographes veveysans © Confrérie des Vignerons

  • Des soldats et une tractopelle du Génie de la Division territoriale 1 sur le chantier du parking et de la tente des répétitions à La Veyre, au-dessus de Vevey. © VBS/DDPS Comm D.

  • © VBS/DDPS Comm D.

  • Arène sous la neige avril, Vevey. Jean-Claude Durgniat | oZimages © Fête des Vignerons

  • Jean-Claude Durgniat | oZimages © Fête des Vignerons

  • © VBS/DDPS Comm D.

  • © VBS/DDPS Comm D.

L’armée a aussi sa part de mérite dans la construction de l’arène elle-même. Du 27 mars au 9 avril, un autre Bataillon, celui du sauvetage 2, est engagé dans la mise-en-place des sièges et des échafaudages. «Ces soldats possèdent tout le matériel nécessaire, les pelles mécaniques, les perforatrices. A l’armée, ils sont formés pour intervenir dans les zones de catastrophe, dans les décombres. Robustes, ils sont aptes à soulever des charges et caractérisés par leur esprit de corps. C’est le même type de bataillon qui, une fois la fête finie, aidera à démonter l’arène.»

Pendant la Fête elle-même, les services médicaux, tous corps confondus, auront forcément du travail plein les bras. Plus de 800’000 visiteurs sont attendus à Vevey cet été, dans la chaleur et un bonheur gorgé d’ivresse. Et là aussi, l’armée apportera son savoir-faire. Un mois durant, une vingtaine de patrouilleurs sanitaires seront mobilisés, assurant une permanence quasi 24h sur 24, de 6h à 5h le lendemain matin, et ce tous les jours.

Le lieutenant-colonel Jean-Claude Gagliardi ne cache pas la fierté que lui inspirent ces soldats particuliers. «Lors des conflits, ce sont eux qui vont chercher leurs camarades blessés, sur le terrain, avec leurs brancards et équipements. Leur vocation est d’aider les autres. Ce sont les plus braves d’entre tous. Ces infirmiers de postes sanitaires mobiles sont capables de soigner sur place, de sauvegarder les besoins vitaux. Pendant la fête, ils auront à cœur de montrer ce qu’ils savent faire.»

Assumer un rôle aussi actif dans un rendez-vous si prisé: nul doute que cet engagement contribuera à la bonne image de l’armée auprès du public. Le lieutenant-colonel Jean-Claude Gagliardi en est convaincu. «C’est une preuve, une de plus, qu’il existe un lien très fort entre la Suisse et son armée. La Fête des vignerons met en valeur les tâcherons de la vigne et en quelque sorte, nos soldats sont les tâcherons du pays, des gars qui travaillent dans l’ombre sans être des stars, pour assurer notre sécurité, qui connaissent leur job et qui sont là où les choses se passent. Et, croyez-moi, ils sont tous très contents de participer à la Fête.»


Texte: Bertrand Monnard. Photos: Jean-Claude Durgniat | oZimages – Groupement des photographes veveysans – VBS/DDPS Comm D.