Marie-Thérèse Porchet se paie la Fête !

Retour aux actualités

Qui aime bien châtie bien. La preuve par «Marie-Thérèse fête les Vignerons », qui rassemble autour de la ménagère suisse préférée du public une bande d’humoristes romands joliment inspirés par la Fête.

Marie-Thérèse veut faire la Fête des Vignerons! Marie-Thérèse veut elle aussi se produire devant les 20’000 spectateurs de l’arène! Mieux: Marie-Thérèse veut chanter le Ranz des Vaches! Elle a même appris les 19 couplets en patois pour l’occasion et retrouvé le costume de vendangeuse de sa grand-mère! Las: la place est prise. Tout ce qu’on lui propose, c’est de rejoindre l’Abbé-Président Margot, le directeur Hohl et Thierry Meury dans le jury de sélection du ou des humoristes qui intégreront le spectacle. Y voyant un moyen de tous les évincer, Marie-Thérèse se lance joyeusement dans la bataille.

Défilent ainsi Bruno Peki, Alexandre Kominek, Nathalie Devantay, Pierric Tenthorey et Thomas Wiesel avec une mission: faire rire avec la Fête des Vignerons et, par extension, les vignerons, le vin, les Armaillis et les Vaudois. Peki nous fait rire avec une histoire de traite – «Tout a commencé par la traite des Noirs en Amérique, puis la traite des Blanches dans les pays de l’Est, et maintenant ce sont les Armaillis de la Gruyère qui se livrent à la traite des Noires et Blanches» – , Devantay se paie à la fois les vignerons – «Si le lait saoulait, nous aurions autant de reconnaissance envers les agriculteurs que pour les vignerons!», le vin genevois – «Aucun risque de développer une dépendance aux vins genevois» – et le Ranz des Vaches – «C’est gnagnan le ranz des Vaches! On dirait qu’il y été composé par Alain Morisod!», Thierry Meury sort de son veston un éthylotest qui ne sonne que si tu n’es pas encore saoul et Thomas Wiesel ne plaisante qu’à moitié en racontant qu’il vivra sa Fête des Vignerons à garder une barrière dans son uniforme de la protection civile. C’est inégal, sympathique, opportuniste, léger et attachant.

Mais c’est comme d’habitude Marie-Thérèse, alias le toujours fiable et hyper pro Joseph Gorgoni, qui emporte la palme et les applaudissements les plus nourris: emballée dans son mythique tailleur rose, Madame aime la grivoiserie et le monde des vignerons lui permet de laisser libre cours à ses instincts les plus primaires. Et que je te fasse chanter la salle au son de «Lâche-moi la grappe», et que j’enchaine les jeux de mot et allusions aux mamelles et autres pis tant des vaches que des vendangeuses… Si «Marie-Thérèse fête les Vignerons» n’a strictement rien à voir avec le spectacle que le poète et magicien surdoué Daniele Finzi Pasca nous concocte pour cet été, il a tout à voir avec l’image populaire aux mille et une facettes de la Fête des Vignerons en Suisse romande. On l’aime, on l’adore, on la fuit, mais elle ne laisse personne indifférent. Rien que pour cela, courrez écouter Marie-Thérèse chanter le Ranz des Vaches sur les scènes romandes!


Texte: Isabelle Falconnier. Photos © Louise Rossier

«Marie-Thérèse fête les Vignerons». Avec Marie-Thérèse Porchet, les humoristes cités et en alternance Simon Romang, Blaise Bersinger, Marina Rollmann. Neuchâtel, Yverdon, Coppet, La Tour-de-Peilz, Champéry, Morges. Infos: www.marie-therese.ch